CODE DE DÉONTOLOGIE DES ADHÉRENTS DE ATILAB

 

Préambule

L’adhésion à l’association ATILAB est ouverte à tous les traducteurs et interprètes en langues Arabe et Berbère. Ils s’obligent à respecter les devoirs et usages professionnels contenus dans le présent code de déontologie qui doit guider leur comportement en toutes circonstances.

I – LES PRINCIPES :

      A – Probité et Intégrité : les traducteurs et interprètes arabophones et berbérophones doivent exercer leurs missions – orales ou écrites – avec la probité et l’intégrité qui forment le fondement même de la confiance placée en eux par la personne qui a émis la réquisition. Le prestataire de service peut refuser la mission qui lui a été confiée dans le cas où elle porte atteinte à sa dignité ou à celle de la profession.       B – Fidélité : les traducteurs et interprètes s‘engagent à mener leurs missions conformément à l’esprit de ce guide, en retransmettant fidèlement le contenu des discours entendu et les écrits dont il a la charge de traduire.       C – Secret professionnel : les traducteurs et interprètes sont tenus au secret professionnel, ils s’engagent à ne jamais divulguer les informations obtenues à l’occasion de l’exercice de leurs missions et au sein des documents qui leur auront été confiés.

II – RESPECT DE LA LEGISLATION :

Les traducteurs et interprètes doivent respect aux textes régissant l’Etat Français et les régissant eux- mêmes (professionnels).       III – Le respect du donneur d’ordre : les traducteurs et interprètes doivent être à la hauteur de la confiance placée en eux par le donneur d’ordre, par le fait de s’interdire d’accepter, de refuser ou de faire exécuter un travail dont les résultats ne sont pas garantis en qualité et dans les délais impartis, de confier une partie de la tâche à autrui sans prévenir le donneur d’ordre et avoir recueilli son aval. Les traducteurs et interprètes adhérant à ATILAB s’interdisent la publicité mensongère, notamment de se prévaloir de titres, de diplômes et de compétences qu’ils ne possèdent pas. Les traducteurs et interprètes adhérant à ATILAB doivent :           Accomplir les tâches dont ils ont la charge uniquement, à cet effet, dans les langues qu’ils maîtrisent, qu’ils manient correctement et avec précision.           Se documenter pour la compréhension du texte source en vue d’une restitution la plus parfaite possible.           Se former en permanence pour développer ses connaissances et ses compétences professionnelles. Refuser toute mission dont les délais fixés sont incompatibles avec le travail demandé.

Rapports entre adhérents

Les traducteurs et interprètes se reconnaissent comme étant des confrères professionnels et tous semblables. Ils adoptent un comportement loyal et confraternel, en particulier à l’occasion d’un travail d’équipe. Ils doivent respecter les intérêts de leurs confrères et préserver les relations qu’ils entretiennent avec les donneurs d’ouvrage. Les traducteurs et interprètes ont droit à une rémunération en contre partie de la prestation fournie, ils ne doivent consentir aucun rabais ni ristournes qui peuvent constituer un acte de concurrence déloyale. Respect des règles de bonnes conduites : Les adhérents de l’association ATILAB doivent honorer leur engagements en toutes circonstances. Ils doivent se référer, en cas d’empêchement, au donneur d’ordre et pourvoir à leur remplacement en présentant, après avis, un collègue afin de ne pas entraver la bonne marche du service. Les adhérents se doivent un respect mutuel mais également envers l’autorité ou la personne pour laquelle la prestation est réalisée. CETTE PHRASE EN ROUGE C’EST LA MÊME CHOSE QUE LE PREMIER PARAGRAPHE DE « RAPPORTS ENTRE ADHÉRENTS » quand tu écris « adoptent un comportement loyal et confraternel, en particulier à l’occasion d’un travail d’équipe. Ils doivent respecter les intérêts de leurs confrères et préserver les relations qu’ils entretiennent avec les donneurs d’ouvrage. » DONC ON PEUT LE SUPPRIMER.